Label « Énergie-Carbone » : de nouvelles données à obtenir

Le but de la prochaine réglementation thermique, la RBR 2020, est d’aboutir à la construction de bâtiments non seulement à énergie positive mais également à faible émission de carbone. Pour effecteur les calculs nécessaires à un choix éclairé, de nouvelles informations produits doivent être rendues accessibles par les fabricants.

La RT 2012 c’est bien, la RBR 2020, c’est mieux ! Plus exigeante la future réglementation thermique devrait imposer la construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS) et à faible empreinte carbone. Pour se préparer au mieux, les acteurs du bâtiment volontaires peuvent expérimenter le principe dès aujourd’hui et obtenir le label dit « Énergie-Carbone ».

Celui-ci est accordé à condition que certains niveaux soient atteints pour deux indicateurs : l’indicateur bilan BEPOS et l’indicateur Carbone. Ce dernier est caractérisé par les indicateurs d’émissions de gaz à effet de serre Eges (émissions de GES sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment) et EgesPCE (émissions de GES des produits de construction et des équipements) que les logiciels métiers devront être capables de calculer. Les éditeurs ont été informés et ont reçu les premiers documents techniques.

Une phase d’évaluation des compétences des outils a débuté fin novembre/début décembre. Mais le point crucial est celui de l’accession aux données. De nouvelles informations sont en effet nécessaires pour effectuer les calculs. Elles concernant les émissions de gaz à effet de serre de quatre contributeurs aux impacts environnementaux, sur une durée de vie conventionnelle de 50 ans : les produits de construction et équipements, les différentes énergies consommées, l’eau consommée (sa potabilisation, le traitement des eaux usées et la gestion des eaux pluviales) et le chantier.

Pour les équipements couverts par la RT2012, ces données sont répertoriées dans un Profil Environnemental Produit (PEP) de la base pep éco-passeport de l’association PEP. Pour les autres, elles se trouvent dans une Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) conservées dans la base INIES (www.inies.fr) de l’association HQE. Les informations de la base pep éco-passeport étant déversées tout les jours dans la base INIES, les utilisateurs d’EDIBATEC auront trois solutions pour associer une fiche produit de l’association et des données environnementales.

Ils pourront, via leur logiciel, sélectionner un produit dans la base EDIBATEC et ensuite sélectionner un produit dans la base INIES. Mieux, si le numéro de référence INIES est stocké dans la fiche produit de la base EDIBATEC, le logiciel pourra automatiquement aller rechercher les données d’analyse du cycle de vie (ACV) dans la base INIES lors de la sélection d’un produit EDIBATEC. Mais le cas idéal reste celui où à la fois le numéro de référence INIES et les données environnementales nécessaires au calcul seront stockées dans chaque fiche produit de la base EDIBATEC. Le logiciel disposera alors de toutes les caractéristiques nécessaires au calcul RT et au calcul ACV lors de la sélection d’un produit EDIBATEC. Fabricants adhérents à l’association, prenez de l’avance et commencez ainsi à rentrer les données ACV de vos produits dans la base. Ils auront plus de chance d’être prescrits.